Archives pour la catégorie Pièce de la maison

Bienvenue chez Léa & Maxime


VISITE COMPLÈTE

En visite chez Léa et Maxime

Il y a des semaines où tout s’enchaîne à merveille. Où on se prend à rêver d’un gratin dauphinois de bon matin et où on en déguste un à grands coups de fourchette quand vient le soir. Où on repère un intérieur à tomber via nos réseaux un jour et où on demande aux proprios l’autorisation de débarquer chez eux le lendemain. Où, un appareil photo à la main et des questions plein la bouche, on donne tout pour capturer l’essence et la philosophie de l’intérieur en question et où on sort tellement enjaillés à l’idée d’en déduire un reportage dédié, qu’on le fait vite. ASAP. À triple allure. Soit pile 10 jours après avoir dit à Maxime et Léa : « Enchantés et ravis de découvrir votre déco, vos pièces chinées, votre cocon imaginé à deux et d’en faire tout un billet. » Ceci est une histoire vraie et on voudrait vraiment remercier Maxime et Léa pour leur grande réactivité. Vous, vous n’avez plus qu’à savourer. Avec un gratin dauphinois ? Et pourquoi pas.

Dans l’entrée, on se présente

 

Léa, conseillère artistique pour des créations originales de TF1, et Maxime, entrepreneur, se sont installés dans cet appartement du 6e arrondissement parisien en novembre dernier. Depuis, ils ont accueilli une pléiade de pièces chinées avec patience et sens de la convivialité.

Virage à droite, on entre dans la cuisine

 

Si le couple a composé l’essentiel de sa déco à deux et selon les goûts de chacun, la cuisine, elle, est plutôt le produit de Léa : « J’adore les cuisines provençales qui vivent. Sur les étagères, il y a donc des vieux pots à pharmacie de ma grand-mère, des souvenirs de voyage, des théières (je les collectionne) et des graines bios en tout genre que je saupoudre tout le temps dans tous mes plats. L’idée était d’imaginer une pièce séparée qui donne envie de cuisiner mais aussi de papoter. Lorsqu’on reçoit, c’est un peu le coin des discussions plus intimes…

Place à la salle à manger

 

La hauteur sous plafond, le parquet qui craque, les moulures parisiennes, le caractère de l’immeuble et l’impressionnante luminosité sont autant de raisons pour lesquelles Maxime et Léa ont élu domicile près de ce poêle d’origine. De son angle, ce dernier domine fièrement la salle à manger.

 

Une toile signée Nuria Maria, symbole d’une sensibilité croissante du couple vis-à-vis de l’art, une table en granit contemporaine que Léa et Maxime ont — après de longues, très longues recherches — trouvée sur Selency, un lustre à pampilles super classique, des assises mi scandi mi design… vous voilà dans l’univers éclectique d’un couple qui puise son style dans sa philosophie : « Allier le beau à l’histoire, dénicher des pièces qui apportent une âme tout en respectant un mode de consommation en accord avec nos principes. »

 

« La salle à manger est une des dernières pièces qu’on a meublées. On y est allés très progressivement car on ne voulait pas la surcharger et continuer d’y circuler de façon fluide. C’est aussi un espace depuis lequel on adore travailler. »

À tribord toute, place au salon

 

Des canapés Le Monde Sauvage — pour leur style un peu bohème — et de la couleur, tels étaient les intentions décoratives de Léa et Maxime pour lancer l’étape salon. Ce sont elles qui ont donné le LA du séjour et qui ont dissuadé le couple d’opter pour une bibliothèque colorée : « On est restés sur du blanc pour ne pas surcharger. » Un blanc qui fait écho à la table basse en travertin, à la console demi-lune (à voir ci-après) au plateau en marbre et aux statues minérales.

Dans le salon, contrechamp

Le bureau

 

À leur arrivée, Maxime et Léa ont tout pensé et réalisé eux-mêmes : les peintures, le papier-peint, les meubles sur-mesure, la déco jusque dans les moindres détails, c’est eux. Comme ce bureau où Léa télétravaille. Le bureau de Maxime ? Direction la chambre des parents.

La chambre des parents

 

Le mariage orange-bleu de la chambre est né d’un coup de coeur immédiat : « La peinture, le papier-peint et les rideaux… Presque tout a été choisi en même temps. La question était plutôt de savoir si on peignait toute la chambre en terracotta ou juste un mur… On a heureusement opté pour toute la chambre : il faut être tranché dans ses choix et surtout éviter les compromis tièdes… Sinon ça manque de personnalité. Il faut oser ! »

Et, pour finir, toujours dans la chambre, le bureau de Maxime.

 

À table & outside


TERRASSE & JARDIN

À table & outside

Stéphane Eicher aurait voulu déjeuner en paix, nous, on préfère déjeuner à plusieurs. Manet pensait déjeuner sur l’herbe, nous on verrait bien des chaises, une belle table, une nappe et de la vaisselle estivale, pas vous ? Navrés pour ce pied de nez à la culture française mais maintenant qu’on peut mettre le nez dehors, on ne va pas lésiner sur l’ambiance de nos repas au soleil et à rallonge, on est d’accord ? Alors, si vous avez un coin de jardin bien à vous — chanceux que vous êtes —, allez-y à fond sur vos tablées d’été (en petit comité, cela va sans dire, n’en perdons pas le sens des réalités) en vous inspirant de nos ambiances dédiées : brut de bohème, rotin bronzé ou mix de styles, c’est vous qui choisissez. Et à table après.

Couleur plage, bois aux touches ébènes et banquette de coussins

 

Couleur bronzette, rotin qui craque et vaisselles d’été

 

Couleur turquoise et mix design-boho-classique

 

Couleur brut de bohème et bois rustique

Vues sur Instagram #10 : vos trouvailles chinées sur Selency

VUES SUR INSTAGRAM

Vues sur Instagram : vos trouvailles chinées pour votre chambre.

Ressortir ses plus belles lunettes de soleil à chaque nouveau rayon. Manger des tonnes kilos de fraises délicieusement sucrées sous prétexte qu’il faut en profiter parce que c’est la saison. Acheter bouquet de pivoines sur bouquet de pivoines pour les mêmes raisons. À cette liste non-exhaustive de nos petits plaisirs du moment, on aimerait ajouter celui de découvrir avec joie et tout au long de l’année vos dernières trouvailles dotées d’un hashtag #Selency sur Instagram. On profite de cet article pour vous remercier encore une fois de mettre en lumière leur seconde vie et faire honneur à cinq d’entre elles, nichées dans la chambre des grands et des petits.  ❤️
On commence par @elodie.clv et son tabouret chiné sur Selency.

Crédits photos par ordre d’apparition : 1. @elodie.clv ; 2. Emmanuelle Mayer @manola.revue ; 3. @mya_de_saint_cyr ; 4. @lapetitemargotine ; 5. @poulinettechacha.

Emmanuelle Mayer (@manola.revue) a chiné cette commode boisée.

@mya_de_saint_cyr a invité ce portrait à l’huile au dessus de son lit.

​​​​​​​@lapetitemargotine a déniché cette petite armoire pour sa chambre cosy.

Et ​​​​​​​ @poulinettechacha a chiné ce lit en rotin pour la chambre de son petit garçon.

Bienvenue chez Salomé


VISITE COMPLÈTE

Visite chez Salomé

Si, comme nous, le mot « vacances » a de plus en plus tendance à vous faire vibrer, #spoiler : cette visite va vous combler. Bienvenue chez Salomé, la créatrice de la marque de bijoux Salomé Rico qui nous a récemment ouvert les portes de sa maison aux mille et un souvenirs de voyage. Sa déco ? Complètement à son image : joyeuse, accueillante et pleine de belles énergies. Sa philosophie ? « Si j’ai une idée qui me plaît, je fonce. C’est bon d’éprouver de la joie, de la gaieté et de prendre des risques pour ne pas se lasser. En déco comme dans la vie, je pense qu’il faut apprendre à se faire confiance, à s’écouter et se lâcher. » On n’aurait pas mieux dit. Entrez.

Que le voyage commence.

 

Dès l’entrée, le ton est donné : « Je voulais vraiment qu’on se sente en vacances une fois à l’intérieur, d’où les souvenirs de voyage et plusieurs jeux de couleurs comme ce bleu vibrant et d’autres teintes douces et lumineuses. Je trouve que ce terrazzo tout droit venu du Portugal donne un côté très fort et différenciant à l’entrée. En plus, il reste bien frais l’été et c’est très agréable de marcher dessus pieds nus ! »

Direction : la chambre parentale.

 

« Je suis quelqu’un de très impatiente et créative : au début, je me suis dit que j’allais faire simple et décorer la maison au fur et à mesure mais j’en suis incapable. J’aime les motifs, les couleurs et je voulais tout avoir le jour de l’emménagement. », nous confie Salomé. Preuve en image avec le papier peint de sa tête de lit qui nous a tout de suite décroché un « OUI ».

De l’autre côté de la chambre : le bureau.

 

« J’adore me poser dans mon lit, penser et réfléchir à mes créations. La chambre était très grande, j’avais envie de pouvoir tout faire dans cette pièce alors on a décidé de cloisonner comme dans une chambre d’hôtel pour créer un coin bureau. Comme ça, j’alterne entre les deux ! »

Découverte de l’étage.

 

Après avoir monté les marches de l’escalier, nous voilà face à ce long couloir à la déco très épurée autour duquel s’articule chaque pièce. « J’ai opté pour un parquet blanc et des murs assortis : je trouve que ça donne un côté très estival et une vraie bouffée d’air frais quand on arrive à l’étage. »

Virage à droite : direction le salon et la salle à manger.

 

Et là, coup de foudre assuré. C’est d’ailleurs sa pièce préférée : « Elle est très lumineuse et j’y ai mis mes coups de cœur déco, mes grigri fétiches : des statuettes, des vases, des toiles, des pierres, des bougies, des coussins colorés… J’ai rapporté beaucoup d’objets de mes voyages pour conserver un peu de leur magie ici. » Mission accomplie. (On en profite pour saluer la table basse en travertin chinée sur Selency !)

La salle à manger et son mur terracotta

 

« J’aime beaucoup le côté solaire et chaleureux de cette couleur. C’est un vrai un clin d’œil au Maroc où je me sens particulièrement bien. » Une couleur que notre hôte a intuitivement choisi de mêler au bleu/vert de ses assises. « Je voulais vraiment aller au bout de mes idées et prendre des risques. Au pire on change : un coup de peinture et c’est réglé. » Et encore un combo parfait.

Zoom sur une trouvaille design

Prochain arrêt : la chambre d’amis.

 

Ce qui nous plaît particulièrement au fil de cette visite, c’est l’harmonie que l’on retrouve dans chaque pièce de la maison. Illustration avec la chambre d’amis où quelques touches orangées et boisées ont su parfaitement se mêler à la douceur du parquet blanc, du tapis béni ouarain et du linge de lit clair.

Détour par la salle de bains.

Direction la cuisine.

 

…Où deux portraits ont élu domicile au dessus de son plan de travail. « J’aime beaucoup l’art. Mes parents ont toujours chiné des tableaux aux puces ou dans les galeries. Même dans mon premier studio de 20m2, j’avais des peintures aux murs. J’aime le fait qu’elles aient une histoire : elles restent et se transmettent comme des bijoux ! »

On finit en beauté avec la véranda.

 

C’est non sans un brin de jalousie que nous clôturons notre visite chez Salomé avec sa véranda lumineuse et teintée de ses couleurs fétiches. La pièce idéale pour les petits apéros entre amis ? « Complètement, oui. »

Bienvenue chez Tiphaine


VISITE COMPLÈTE

Visite chez Tiphaine

« Coloré, un brin régressif et osé. » Voilà les mots choisis par Tiphaine, créatrice de la marque de décoration Les Causeuses et maman de deux enfants, pour qualifier le style de son appartement que nous avons eu la chance de visiter. Son univers ? Une claque visuelle pleine de fantaisie, un décor singulier, fruit de la créativité et de l’audace déco très british de cette ancienne londonienne. « Par dessus tout, j’aime le mélange des styles et des couleurs. Je pense qu’il ne faut pas avoir peur de faire des fautes de goût. Il faut être instinctif, oser prendre parti et raconter une histoire. », nous confie-t-elle. On vous laisse découvrir la sienne.

On commence en beauté avec la pièce préférée de Tiphaine : son salon.

 

Voilà, vous comprenez sans doute ce que l’on entendait par une claque visuelle. « J’ai adoré la lumière, la vue et la hauteur de cet appartement. », nous confie Tiphaine. « Pour casser son côté très Haussmannien et le désembourgeoiser, j’ai décidé de peindre certains murs avec des couleurs franches, vives et inattendues. Le rose est d’ailleurs le fil conducteur de ce salon. J’ai une obsession pour cette couleur et j’aime toutes ses variantes : vieux rose, rose bonbon, rose fuchsia… Dans cette pièce, tous les roses existent et viennent dialoguer avec les verts & le doré. »

Les gueststars du salon

 

Très vite, on remarque le faible Tiphaine pour les fauteuils crapauds. « Je trouve leur forme et leur taille parfaite. Dans une chambre ou un salon, ils trouvent toujours leur place. J’aime aussi les couleurs des tissus d’origine : des vieux roses, des tons ocres, des bleus glacier, comme des bonbons ! »

Zoom sur les détails

 

« Je cherche toujours des portraits à l’huile, c’est un peu mon obsession. » Mention spéciale à celui ci-dessous, chiné sur Selency, qui a investi la cheminée du salon.

Virage à 180° et nous voilà dans la salle à manger où l’audace a encore frappé.

 

Il fallait oser. On retrouve bien là le goût de notre hôte pour les couleurs prononcées et son envie de créer la surprise chez ses invités. « J’ai cru que je m’en lasserais mais en réalité, pas du tout. Au contraire, cette couleur rose vive me donne tous les jours une énergie positive. »

Zoom sur quelques trouvailles chinées.

 

Ce qui nous fascine chez Tiphaine, c’est l’habileté avec laquelle elle parvient à faire cohabiter ses meubles et ses objets déco chinés aux styles si différents. Preuve en image, avec cette table de ferme sobre & boisée près de laquelle s’est logée une lampe multicolore et pleine de fantaisie. On adore, côté Selency.

Prochain arrêt : le bureau.

 

En entrant dans le grand bureau de Tiphaine, on remarque que le papier peint choisi pour cette pièce se marie particulièrement bien avec les peintures anciennes. « J’ai fait des études d’histoire de l’art et, petite, j’allais très souvent aux puces, dans des brocantes ou dans des musées. Aujourd’hui encore, c’est dans ces lieux que je trouve l’inspiration et les pièces qui m’entourent. »

Un grand couloir typique des Haussmanniens

Coup d’œil aux chambres d’enfants…

Et dernier arrêt : la chambre parentale.

 

« Pour optimiser l’espace et pouvoir installer des grands placards dans cette chambre, j’ai décidé de coffrer la cheminée qui s’y trouvait, de la recouvrir de papier peint et d’en faire une tête de lit. Si l’on ne veut pas entreprendre de grands travaux, il y a toujours des solutions, avec un peu d’imagination ! » Une fois de plus, la créativité de notre hôte a parlé. Le résultat ? Regardez.

Un décor inspiré de son séjour londonien.

 

« Si je devais qualifier la déco de ma chambre, je dirais British. J’adore la manière de décorer des anglais, leur culot. Ils sont excentriques et osent mélanger les couleurs et les styles sans se prendre au sérieux ! » Preuve en image, avec ces nuances de rose et de vert qui dialoguent à la perfection. De quoi finir cette visite en beauté, avec inspiration.

3 coins bureau qui motivent illico


PIÈCE DE LA MAISON : LE BUREAU

4 coins bureau pour télétravailler.

Visioconférénce de télétravail entre A et B :
A : Salut ! Ça va ?
B : Super, et toi ? Tu m’entends bien ?
A : Nickel. Alors, je te partage mon écran, ce sera plus sim… Attends, c’est quoi ce bruit ?
B : Quel bruit ?
A : On dirait des oiseaux ?
B : Ah ! Oui, c’est le canari de mon voisin. Tu vas t’habituer.
Ou pas. Il y a certains conforts sonores, géographiques ou techniques qu’hélas, on ne choisit pas au moment de créer son « coin télétravail ». Là où on a la main — vous nous voyez venir aussi lourdement qu’un chant de canari est bruyant — c’est dans le choix de son bureau. Plutôt à tiroirs ou console discrète, accompagné de son fauteuil design ou de sa petite chaise parfaite, tout dépend de vos besoins. N’oubliez simplement pas d’accessoiriser d’une lampe (pour les soirs de charrette) et de boules Quies quand l’oiseau n’en fait qu’à sa tête.

Crédits photos : 1. © Scala Studio Barcelone ; 2. © Stadshem via Lili Wonderland ; 3. © Freunde von Freunden, intérieur de Claire Cottrell ; 4. © Fantastic Frank via Hege in France.

Le petit bureau qui fait presque table de chevet.

 

Le bureau studieux qui offre un panel de rangements.

 

Le bureau minimaliste qui se fond dans le décor.

Bienvenue chez Nina


VISITE COMPLÈTE

Visite chez Nina

Comment vous présenter Nina ? Une citadine amoureuse de la nature. Une workaholic débordante d’énergie mais aimant les moments calmes bien à elle. Une amatrice de couleurs douces, d’univers monochromes mais aussi de pièces très graphiques et de couleurs vives. « Bref, 1m68 de paradoxes. », en ses termes. Ce qui tombe à merveille puisque, à nos yeux, les décors les plus inspirants naissent bien souvent de contrastes et de goûts ambivalents. Vous comprendrez donc vite ce qui nous a charmé lorsque nous avons eu le plaisir de rencontrer cette jeune avocate et de découvrir le décor de son appartement niché dans le 20ème arrondissement. À vous de le savourer maintenant. ❤️

Commençons par le salon.

 

À peine entrés dans le salon, nous voilà plongés dans un décor harmonieux aux allures de galerie où la couleur craie est présente des murs jusqu’au plafond. Une atmosphère particulièrement réfléchie par notre hôte et en phase avec ses envies du moment : « Notre précédent appartement était très seventies et industriel. On avait envie de quelque chose de complètement différent : un univers globalement très épuré, des couleurs douces et une ambiance apaisante. »

Des pièces maîtresses choisies avec minutie.

 

« Mon esprit est souvent encombré, mon appartement lui ne doit pas l’être. Il fait 45m2 alors je voulais éviter d’accumuler des objets inutiles. À la place, j’ai voulu créer un lieu de vie aussi design que confortable en mettant l’accent sur certaines pièces signées. C’était un investissement mais je les aime énormément et je sais qu’elles nous suivront longtemps. » Mention spéciale à ce lampadaire Diabolo chiné sur Selency (évidemment).

Zoom sur le fauteuil et la table basse en travertin

Virage à gauche vers le coin salle à manger

 

…Et nous voilà une fois de plus face à deux trouvailles chinées par notre hôte : sa table de salle à manger Guillerme & Chambron et ses chaises Willy Rizzo. Ici, le cuir et le bois marquent un beau contraste avec les tons plus doux de son appartement. Nina nous confie d’ailleurs : « Mon compagnon et moi aimons beaucoup les matériaux naturels et intemporels. On voulait vraiment créer une déco dont on se lasserait le moins vite possible et qui reflète notre état d’esprit du moment. »

Une passion pour la photographie en noir & blanc

 

Au fil de cette visite, on ne peut s’empêcher de remarquer que les anciennes photos en noir et blanc occupent une place de choix dans la déco de Nina. « Toutes mes photos m’ont été offertes par mes parents passionnés d’art et de déco. Je trouve qu’elles apportent un vrai caractère à l’appartement. La photo de Françoise Hardy, l’une de mes icônes préférées, nous vient de son photographe Roger Kasparian en personne ! »

Des formes graphiques et des couleurs vives pour créer l’effet de surprise.

 

« Je voulais vraiment un décor aux tons très doux et naturels mais pas question de s’ennuyer ! Alors je me suis amusée à y glisser quelques touches de peps comme cette applique Sarah Lavoine dans la salle à manger. Elle me fait penser à une toile de Mondrian ! » Une parfaite illustration de son goût pour l’art et les univers contrastés à laquelle est venue s’ajouter une œuvre en plexiglas réalisée par son père Jean Marc Gosse, à gauche de son vase.

Détour par la cuisine

 

En chemin vers la chambre, nous passons par la cuisine ouverte de Nina qui occupe une place centrale dans l’appartement. « Le carrelage et le plan de travail étaient déjà gris. Ma belle-soeur, qui a réaménagé l’appartement avec son associé (agency Thynk+), a eu l’idée de la rendre monochrome pour en faire une pièce à part entière. Résultat ? Un vrai avant / après sans avoir eu besoin de tout refaire. Pile ce que je voulais ! »

Découverte de la chambre : une invitation au voyage.

 

À peine la porte franchie, nous voilà plongés dans un décor chaleureux et coloré, les yeux rivés vers ce mur aux allures de peinture géante. « La chambre est petite, alors je tenais à créer une ambiance aux airs de cocon pour qu’on s’y sente bien. J’ai tout de suite adoré les motifs et couleurs de ce papier peint : en plus d’agrandir la pièce, je trouve qu’il est propice à la rêverie. » C’est un grand oui, côté Selency.

Zoom sur les détails

 

« J’aime beaucoup la niche que nous avons créée au milieu de notre dressing. J’essaye de ne pas trop la charger mais c’est un vrai défi car j’adore mettre des trésors de famille dans ma chambre ! » En témoignent à nouveau sa collection de photos en noir et blanc. Supplément charme, évidemment.

Allez. Pour finir en beauté, on vous montre le fameux papier peint dans son intégralité.

Bienvenue chez Alice


VISITE COMPLÈTE

Visite chez Alice

Contraste, justesse et pureté. Voilà les mots qui reflètent le mieux, à nos yeux, le décor de l’appartement parisien d’Alice que nous avons eu la chance de visiter. Ici, rien n’est laissé au hasard : chaque élément a sa place comme sur une œuvre d’art. Cette jeune architecte d’intérieur nous confie d’ailleurs : « J’ai un côté très cérébral et réfléchi en ce qui concerne ma décoration et plus globalement dans mon métier d’archi. Je peux passer des heures à chercher la pièce ou le bibelot qui s’accordera parfaitement avec son voisin ! Et comme on dit si bien : un doute, pas de doute. Tant que je ne suis pas certaine de mon choix, je ne saute pas le pas. » Philosophie 100% récompensée par l’atmosphère intemporelle de cet intérieur qu’on avait hâte de vous faire découvrir. Entrez.

Commençons par le salon qui, d’entrée, donne le ton.

 

La première chose que l’on remarque en découvrant l’univers d’Alice, c’est l’omniprésence de la couleur blanche aussi bien aux murs qu’à travers ses choix de mobilier & de décoration. « J’ai adoré la pureté qui se dégageait de l’endroit lors de notre première visite. Le blanc est très enveloppant, c’est l’élément majeur et le point de départ de tout mon intérieur. » 

L’art de manier le contraste

 

Cette couleur dominante a justement permis à Alice de marquer des points de contraste forts dans son intérieur. « Le noir par touches stratégiques me permet de mettre l’accent sur des pièces précises et de relever ce blanc omniprésent. Dans le salon par exemple, l’applique à bras crée un vrai cadrage autour du canapé blanc et met l’accent sur les oeuvres murales. »  

Virage à gauche vers le coin salle à manger

 

C’est dans l’aménagement de la salle à manger que ce fameux contraste atteint son apogée. « C’est assez paradoxal, j’aime autant la douceur des blancs et des beiges que les teintes sombres affirmées. On retrouve beaucoup ces harmonies dans le courant du Bauhaus qui est ma plus grande inspiration. Je trouve que c’est un exemple typique de l’intemporalité ! » nous confie-t-elle.

Zoom sur la table sculpturale en métal

Un coup d’œil à droite…

 

Et nous voilà face à la dernière trouvaille Selency d’Alice. « J’ai eu un vrai coup de coeur autant pour la forme très sobre de ce meuble secrétaire que pour la couleur de son bois. J’adore l’idée d’un meuble à multiples fonctions. Il me sert de bureau d’appoint le matin lorsque je consulte mes mails avec un bon thé chaud. Il fait aussi office de support décoratif pour mes céramiques et le placard renferme une petite partie de ma matériauthèque que j’utilise au quotidien pour travailler : ma caverne d’alibaba bien cachée. » Ou comment optimiser l’espace tout en beauté.

Une touche de couleur

 

Le conseil d’Alice pour réveiller certaines zones dans la décoration d’un espace ? Miser sur une couleur inattendue. Couleur toute trouvée de son côté, fan inconditionnelle du bleu Klein.

Le couloir au beau miroir

 

« Les pièces d’usages comme la cuisine, la chambre ou la salle de bains gravitent autour du salon et de la salle à manger. Il n’y a pas de m2 de perdus dans un couloir d’entrée interminable typique des haussmanniens, chaque pièce a la taille idéale selon moi. » Mention spéciale au miroir asymétrique qui apporte de la profondeur au couloir tout en restant fidèle à ce décor épuré.

Petit détour par la cuisine

 

À ce stade de la visite, vous l’avez sans doute déjà compris : Alice accorde une place de choix aux céramiques présentes dans chaque pièce de son appartement. « Lorsque je chine je suis toujours attirée par la céramique pour son côté vivant. Je stocke beaucoup dans les placards et je change régulièrement mes compositions pour un effet « nouvelle déco ». Je retrouve dans la céramique ce fil conducteur de l’authenticité auquel je tiens énormément. »

En chemin vers la chambre

 

On reconnait tout de suite le fauteuil Wassily de Marcel Breuer, première pièce à avoir investi l’appartement d’Alice : « Depuis très jeune je rêvais de m’offrir cette pièce de designer. On retrouve dans cette assise iconique l’intemporalité d’un style et une ligne très élégante. » On n’aurait pas mieux dit, côté Selency.

Au cœur de la chambre

 

Ici, pas de murs blancs. « Je souhaitais une ambiance douce et reposante pour ma chambre. Je suis une grande fan de méditation et il fallait que je puisse me ressourcer dans une pièce qui résonne en harmonie avec cette pratique. » Mission réussie grâce l’utilisation de la chaux pour son côté naturel et à cette teinte de beige très douce qui vient créer un joli contraste depuis l’ouverture du séjour. Nous voilà conquis.

Un dernier zoom pour clôturer cette visite en beauté.